Audit accessibilité express de la solution Big blue button

En cette période de confinement, comme tout le monde, je cherche le meilleur outil de communication pour atteindre mes utilisateurs à distance.
J’ai effectué un audit express pour voir quels pouvaient être les points positifs et négatifs en matière d’accessibilité web.

Contexte

Big blue Button est un produit open source qui permet à un animateur de préparer une salle de conférence et d’inviter les participants à se connecter à cette salle virtuelle.

L’audit express porte sur le parcours des participants.

Les fonctionnalités phares de l’outil sont les suivantes :

  • Création d’une salle principale
  • Projection de documents (au format PDF et Microsoft Office)
  • Projection de vidéos (URL Youtube à saisir par l’animateur)
  • Création de sondages rapides
  • Partage d’écran intégral de l’animateur à l’ensemble des participants
  • Système de vélotypie
  • Discussion publique (partagée entre tous les participants)
  • Discussions privées (entre 2 participants)
  • Partage de notes entre les participants
  • Création de salles privées (pour l’organisation de petits groupes de travail entre participants)

Bref, c’est assez alléchant.

L’audit s’est fait sur l’instance de demo de Big blue Button.
Matériel utilisé : un mac avec Voice Over.

NB : l’outil n’est fonctionnel qu’avec un ordinateur. Avec un smartphone, on ne peut visualiser que l’écran principal où sont projetés les documents. Toutes les autres fonctionnalités sont inopérantes.

La connexion à la conférence en tant que participant

L’animateur envoie le lien de la conférence et l’invité doit saisir son nom et entrer.

A l’arrivée sur cette page, il y a un auto focus sur le champ dans lequel saisir son nom. L’ étiquette de champ et le bouton pour rejoindre la conférence sont bien formatés :

Connexion : Vue du controle de formulaire dans Voice Over

L’arrivé dans la salle

Une pop-in propose d’activer le micro ou d’intervenir en auditeur seul. Celle-ci est accessible (bien formatée, les boutons sont bien vocalisés, pas de piège au clavier) :

Vue de la modale pour activer le micro et l'audio

Après saisie du nom du participant, une voix confirme l’arrivée dans la salle virtuelle en anglais difficilement compréhensible.

L’écran est divisé en 3 parties :

  • Partie 1 : Affichage des boutons déclenchant les fonctionnalités
    • Discussion publique
    • Notes
    • Discussions privées
    • Affichage des noms des participants
  • Partie 2 : Ouverture des volets permettant la saisie des :
    • discussions
    • notes
    • réponses aux sondages
  • Partie 3 : Partie principale où s’affichent :
    • les documents projetés
    • les vidéos
    • la vélotypie
    • les résultats des sondages

Parcours au clavier

L’ordre de focus clavier est le suivant :

Parcours de la tabulation dans l'écran principal

Parcours dans la partie 3, puis la partie 1, enfin la partie 2 si activation des boutons.

Accessibilité de la partie 1

Le focus se fait sur le 1er bouton (ie. les discussions publiques) mais l’action de la touche Tab suivante nous ramène dans la partie 3. Il faut utiliser les flèches descendantes pour parcourir les autres boutons.

Le pattern s’apparente à un tab list / tab panel.

Les boutons sont assez bien libellés à part le bouton Notes qui n’est pas étiqueté.

Accessibilité de la partie 2

C’est le gros points noir de l’outil.

Malgré le fait qu’un autofocus se fasse sur le champ de saisie de discussion et que les messages saisis soient bien vocalisés, il est quasi impossible de revenir dans le fil pour lire les saisies des participants : aucun focus par shift tab, aucun titre.

De plus, concernant les notes, une fois celles-ci actionnées, il est impossible d’en ressortir au clavier uniquement. L’utilisateur est piégé et aucun des boutons permettant le peu de mise en page possible (gras, italique, puces, etc.) n’est pas accessible.

Accessibilité de la partie 3

Les boutons sont assez bien libellés.
Le player affichant les documents est accessible au clavier et les boutons (zoom, plein écran, diapo suivante, etc.) sont bien vocalisés

Ecran principal : Vue du controle de formulaire dans Voice Over

En conclusion rapide

L’outil est prometteur mais beaucoup de points néfastes empêchent l’utilisation à son plein potentiel par les utilisateurs en situation de handicap.

L’outil étant open-source, il a le mérite d’ouvrir son code et d’améliorer certaines choses si vous hébergez vous même cette solution.

haut de page

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici <{sinon{ul}} class="editer-groupe"> <{sinon{li}} class='editer saisie_texte obligatoire'>

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom