De bonnes pratiques en matière de présentation pour l’atelier orateurs Paris Web 2012

Paris Web et plus particulièrement Delphine Malassingne ont fait appel à moi pour cet Atelier Orateurs Paris Web 2012.

Dans la lignée du sujet “Existe t’il des solutions de présentations web accessibles ?”, étudié lors de ma formation d’Expert Accessibilité, j’ai donc présenté quelques bonnes pratiques à mettre en œuvre lorsqu’un orateur effectue une présentation en public et qu’elle se retrouve ensuite présente sur le web.

Voici le support (accessible) de ma présentation (Format HTML) et ce même support sur Slideshare (non accessible)

J’y ai d’abord présenté les grandes lignes de mon étude.

Des solutions de présentations web accessibles ?

Les présentations se retrouvent sur le web

En 2 mots, comme beaucoup, j’ai l’habitude de suivre des conférences à distance et, en général, les intervenants mettent à disposition l’ensemble de leur slides de différentes manières :

  • Sur des services en ligne comme Slideshare, qui propose de visualiser les slides grâce à un lecteur Flash,
  • Sur leur site perso/pro en format pdf,
  • Sur leur site perso/pro en format ppt

L’accessibilité dans tout ça ?

Les formats ou les technologies utilisés sont difficilement accessibles !

Malheureusement dans 99% des cas, aucune de ces solutions ne sont accessibles car le lecteur Flash de Slideshare est une « boite noire » pour les lecteurs d’écran et non utilisable au clavier et les fichiers au format pdf ou ppt ne sont pas balisés correctement.

L’objet de mon mémoire était de recenser ce qu’il pouvait exister en termes de présentations plus accessibles qui sont diffusées sur le web.

Les principes de ces solutions

  • Un document XHTML fournit tout le contenu de la présentation
  • Les CSS gèrent l’apparence des slides
  • Le Javascript gère l’aspect dynamique de la présentation

J’avais parlé des trois solutions web existantes et "historiques" : S5, SlidyHTML et DOMSlides et j’avais fait une petite évaluation de leur accessibilité, qui s’avérait meilleure que les formats cités ci dessus.

A noter que de nouvelles solutions à base de HTML5 et CSS3 apparaissent de plus en plus sur la toile comme les DZSlides de Paul Rouget que j’ai utilisées pour mon support de présentation.

Après ça, j’avais parlé des bonnes pratiques à mettre en œuvre tout de suite, lorsqu’on veut mettre une présentation sur le web.

C’était l’objet de ma présentation de ce jour, qui faisait complément avec les conseils de Noélie Amiot et JC Pagnon, dont la vidéo est embarquée à la fin de cet article.

Une présentation, ça se pense !

Ce mémoire m’a fait réfléchir quant aux bonnes pratiques à mettre en œuvre en amont de la présentation et après que la présentation ait été faite devant une audience.

Quoi faire en amont ?

Le grand conseil que je donnerais est de rédiger des notes le plus détaillé possible sur le déroulé de votre présentation.

Elles vous aideront évidemment à bien structurer votre propos.

Ces notes seront de grande valeur pour les personnes sourdes et malentendantes qui suivent votre présentation. Mettez les à disposition dès le début de votre prestation.

Elles serviront également aux traducteurs LSF de Paris Web, qui pourront s’imprégner du sujet, ce qui facilitera grandement leur traduction en direct et pourront, le cas échéant, vous interroger sur des termes ou vocabulaire abscons avant que vous ne commenciez votre présentation.

Ces notes serviront également pour le sous titrage des vidéos qui sont réalisées lors des conférences Paris Web.

Que faire après la présentation ?

Votre présentation va se retrouver sur le web. Elle sera mise à disposition de différentes manières comme j’en ai parlé ci-dessus :

  • Sur des services en ligne comme Slideshare, qui propose de visualiser les slides grâce à un lecteur Flash,
  • Sur votre site perso/pro ou sur le site de Paris Web en format pdf,
  • Sur votre site perso/pro sur le site de Paris Web en format ppt

Bien souvent et outre les problèmes d’accessibilité “techniques”, c’est insuffisant pour connaître le contenu de la présentation pour une personne n’ayant pas assisté à votre prestation, surtout si vos slides sont très conceptuelles.

Pour Paris Web, des vidéos de vos présentations seront publiées mais elle arrivent généralement tardivement du fait du volume à traiter.

Ainsi, afin de faire vivre votre présentation après “l’événement”, je vous conseille de publier votre présentation grâce aux dispositifs cités précédemment et de créer une page ad hoc sur votre blog car j’imagine que nombre d’entre vous en possèdent déjà un.

Vous y publierez vos notes détaillées, dont on a parlé avant, qui seront indispensables pour comprendre votre propos à la lecture de vos slides.

Rappel : “La compréhension du contenu est un des piliers de l’accessibilité”.

Des exemples de bonnes pratiques

Il faut donc que la présentation en elle même soit accessible lorsqu’elle est mise à disposition sur le web et/ou qu’une explication soit présente pour rendre accessible le propos de l’orateur.

Bien souvent, un support composé de diapositives (quand bien même accessible) n’est malheureusement pas suffisant en lui même pour comprendre le propos de l’orateur si on n’a pas assisté à sa prestation.

Exemple de Sébastien Delorme

Il insère un lecteur embarqué Slideshare (non accessible au clavier ou via un lecteur d’écran) mais propose tout son déroulé de manière accessible, ce qui fait que très peu d’information soit perdue .

Lire la présentation de Sébastien Delorme : Conférence l’accessibilité au service du e-recrutement au 5e Forum Européen de l’Accessibilité Numérique le 27 mars 2011

Exemple de Chris Heilmann

Chris Heilmann met en place pour chacune de ses dizaines de présentions annuelles :

  • un lecteur Slideshare à base d’images et non pas de Flash ; solution qu’il a lui même développée,
  • une piste audio, enregistrée lors de la conférence,
  • un résumé écrit de la présentation, qui sont les notes qu’il a préparées préalablement

Lire la présentation de Chris Heilmann : Accessibility and web innovation – a talk au W3Café de Paris le 16 avril 2011

Bon courage aux futurs orateurs de Paris Web 2012 !

Video de l’atelier "Aide aux orateurs" pour Paris Web 2012


Atelier d’aide aux orateurs 2012 par parisweb

L’enregistrement sonore et le support de présentation sont disponibles sur le site de Paris Web

haut de page

Vos commentaires

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom