L’accès des aveugles à Internet, le chantier oublié ? Transcriptions des reportages sonores

France Info a mis en ligne ce jour une série de courts reportages audio traitant de l’accessibilité numérique.

En voici les transcriptions textuelles.

Les sites gouvernementaux devraient montrer l’exemple, ce qui n’est pas le cas, pour Franck Da Silva

L’ensemble des sites gouvernementaux devrait être accessible ; ce n’est absolument pas le cas aujourd’hui.

C’est à dire qu’on a une loi, un décret et un arrêté, mais aujourd’hui, on est très loin d’une pleine effectivité de ce dispositif légal.

Ce qui veut dire qu’on n’est pas privé, mais on est empêché d’y accéder facilement.
Pour des gens qui ont une bonne maitrise des aides techniques, on arrivera parfois à "trouver des rustines", mais ça va être du bricolage, ça va être du système D.

Pour certains sites, pour prendre des technologies totalement discriminantes comme Flash, là, on n’y accède absolument pas par exemple.

On sent qu’il y a un déficit en termes de connaissances concernant l’accessibilité numérique et l’un des volets de l’article 47 de cette loi concerne la formation notamment auprès des webmestres, que les webmestres puissent être formés à l’accessibilité dès leur cursus.

Malheureusement aujourd’hui, il y’ a très peu de structures universitaires ou des écoles de webmestres qui intègrent ce genre de choses au volet formation.

Beaucoup de sites de vente en ligne ne sont pas accessibles, déplore Delphine

Nota : il y a 2 intervenants dans ce reportage : Delphine et un journaliste

Il y a beaucoup de sites de ventes en ligne qui ne sont pas accessibles.
Ça, c’est embêtant car ce sont les sites qui justement devraient être les plus accessibles.
Au moment du paiement, il y a beaucoup d’interfaces graphiques qui vont vous dire "tapez votre code, etc." et le logiciel vocal, très souvent, n’a pas accès à cette partie du paiement.

Donc en fait, on passe une heure a faire ses courses, on ne peut pas payer, et du coup, on ne peut pas être livré.

Journaliste : Il y a des sites qui fonctionnent et d’autres qui ne fonctionnement pas. En fait, il faut trouver le bon site.

Il faut trouver le bon site et puis il faut passer du temps aussi pour comprendre le site.

Journaliste : Globalement pour faire vos courses, il faut combien de temps alors ?

Globalement là, si je vais sur un site que je connais : une petite heure.
Alors que quelqu’un qui va y voir, va peut être y passer 20 minutes.
Mais ça sera toujours moins loin que de prendre le métro, que de chercher quelqu’un dans le magasin qui est disponible à vous aider et de prendre son caddie et de faire ses courses et de revenir avec ses courses ou de se faire livrer.
Ce sera toujours moins long et beaucoup moins fatiguant !

Aujourd’hui, il est finalement très difficile d’utiliser Internet quand on est aveugle, résume Sylvie

Nota : il y a 2 intervenants dans ce reportage : Sylvie et un journaliste

Grâce à internet, on pourrait accéder à plein de choses : déclarer ses impôts, aller sur son site de mairie pour emprunter un livre en bibliothèque, consulter les catalogues et aujourd’hui c’est très très difficile de l’utiliser.
Et donc ? Qu’est ce qu’on fait ? On a recours à son téléphone ou on se fait aider par quelqu’un pour déclarer ses impôts ou on va à la bibliothèque directement pour réserver son livre.

Journaliste : Alors que ça pourrait être l’outil idéal en fait ?...

Oui, c’est un outil super et surtout qu’après si le site est fait accessible, on peut le consulter quand on a un handicap, quand on a une plage braille ou quoi que ce soit, mais aussi quand on a un iPhone ou un iPad, c’est beaucoup plus facile de personnaliser le site pour qu’il soit consulté par une interface mobile tactile

Journaliste : Aujourd’hui alors qu’est ce qui est le plus mal fichu ? C’est la machine, l’ordinateur, les interfaces ? Ou le site ?

Je pense qu’il y a beaucoup d’efforts qui sont faits que ça soit de la part de Windows ou d’Apple ou même ceux qui osent utiliser Linux.

Ce qui est difficile, c’est qu’il y a un manque de connaissances, un manque de formation, un manque dans les outils qui vous permettent de réaliser les sites web. Les outils ne vous permettent pas d’avoir des petits conseils en fabriquant le site web pour savoir comment le rendre accessible.

C’est ce qui manque dans la loi, c’est qu’on n’a pas demandé à ce qu’il y ait un outil qui permette de rendre le site web accessible.

haut de page

Vos commentaires

  • Le 6 septembre 2013 à 14:53, par Chris En réponse à : L’accès des aveugles à Internet, le chantier oublié ? Transcriptions des reportages sonores

    Je suis tombé sur pas mal d’articles récemment traitant de ce sujet. Souvent, le cas des malvoyants, des malentendants ou des personnes dyslexiques ne sont pas pris en compte lors de la création d’un site internet ou autres ressources sur le web. Je vous remercie d’avoir partagé vos opinions sur ce sujet. Il est vrai qu’il manque pas mal d’encadrement sur cet aspect de l’accessibilité numérique. J’espère sincèrement que les choses vont s’améliorer.
    Christian Pellerin

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom