Les bonnes pratiques en matière de présentation web

La post présentation

On a vu dans les pages précédentes que les 3 solutions satisfaisaient beaucoup de critères d’accessibilité du fait de l’utilisation de techniques ouvertes basées sur les standards du web.

Or, bien souvent, un support composé de diapositives (quand bien même accessible) n’est pas suffisant en lui même pour comprendre le propos de l’orateur si on n’a pas assisté à sa prestation.

C’est d’autant plus vrai de nos jours où les slides présentées sont bien souvent composées d’images plus ou moins abstraites servant à illustrer un propos ou une situation.

Extraits de la présentation de Matthieu Faure au Forum Européen de l'Accessibilité Numérique

Ce sont les slides 12 à 16 de la présentation de Matthieu Faure au 5e Forum Européen de l’Accessibilité Numérique

L’information véhiculée par les slides ci-dessus n’est pas suffisante pour comprendre le propos de l’orateur.

Pour bien comprendre, il faudrait restituer un commentaire pour chaque slide ou au mieux un résumé global qui décrit fidèlement la présentation.

Comment mettre à disposition sa présentation sur le web ?

Comme on le disait dans les paragraphes précédents, il faut donc que la présentation en elle même soit accessible lorsqu’elle est mise à disposition sur le web et qu’une explication soit présente pour rendre accessible le propos de l’orateur.

Exemple 1

Certains le font, comme Sébastien Delorme, qui créé une page web pour toute présentation qu’il fait dans le cadre de forums ou de conférences.

Il insère un lecteur embarqué Slideshare (non accessible au clavier ou via un lecteur d’écran) mais propose tout son déroulé de manière accessible, ce qui fait que très peu d’information est perdue.

Lire la présentation de Sébastien Delorme : Conférence l’accessibilité au service du e-recrutement au 5e Forum Européen de l’Accessibilité Numérique le 27 mars 2011

Exemple 2

Idem pour Chris Heilmann qui met en place pour chacune de ses dizaines de présentions annuelles :

  • un lecteur Slideshare à base d’images et non pas de Flash ; solution qu’il a lui même développée,
  • une piste audio, enregistrée lors de la conférence,
  • un résumé écrit de la présentation, qui sont les notes qu’il a préparées préalablement.

Lire la présentation de Chris Heilmann : Accessibility and web innovation – a talk au W3Café de Paris le 16 avril 2011

Il est malheureusement assez rare de voir ce genre de bonnes pratiques…


Lire le cinquième chapitre de mon mémoire : Les outils de production de contenus

haut de page

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom